L’interview de Laurianne Brun Sommelière

Laurianne, quel âge as-tu et quelle est ton activité ?

J’ai 33 ans. Je propose Conseil et Vente de vins pour les particuliers et les professionnels et j’apporte : 

  • Une considération toute particulière aux vins et aux accords mets et vins.
  • Un avis expert sur la constitution d’une cave déjà existante ou à venir.
  • Une sélection de vins de consommation courante ou de garde.
  • Une relation bénéficiant de mes contacts privilégiés avec les producteurs et vins de niche.

 

Pourquoi as-tu choisi le métier de Sommelière ?

J’ai toujours été baigné dans le milieu de la restauration.
J’ai aimé apprendre méthodiquement chaque région viticole, je n’avais qu’une envie, aller à la rencontre de ceux que j’allais représenter au restaurant. Vivre dans une région viticole, s’imprégner d’un mode de vivre est le meilleur moyen d’apprendre, il n’y a pas de secret !
Mais le déclic s’est fait quand je suis envoyée en stage en 2004 au Pavillon Ledoyen à Paris sur les Champs Elysées, j’ai simplement compris que ce milieu était fait pour moi.
J’ai senti que mon épanouissement se ferait dans ce genre d’établissement.

 Quel est ton parcours ?

J’ai fait mes études au Lycée Hôtelier de Gascogne à Talence. Après l’obtention d’un Baccalauréat Technologique Hôtelier et d’une Mention Complémentaire Sommellerie avec Monsieur Roland Garcia, je poursuis mes études à Tours me perfectionnant en faisant un Brevet Professionnel de Sommelier avec Monsieur Christian Péchoutre professeur de la formation.
Mon parcours est guidé en fonction des régions viticoles et de certaines maisons étoilées.

 Quelles sont les maisons où tu as exercé ?

Restaurant Le Choiseul à Amboise *
Restaurant Hélène Darroze à Paris **
Restaurant Épicure Le Bristol à Paris **
Restaurant Le Parc Franck Putelat à Carcassonne *
Restaurant Jean Sulpice à Val Thorens **
Restaurant La Mère Brazier à Lyon **

Les Étoiles correspondent aux Macarons Michelin les années où j’y ai exercé.

 En quelques mots, comment définirais-tu la sommellerie ?

Passion, Humilité, Culture, Sensibilité et Curiosité bien sûr !

 

Et être une femme en sommellerie…. ?

La route est longue mais pas impossible. Il faut s’affirmer, oser, en somme avoir de la personnalité.
Et surtout il faut être persévérante, pour ma part, je cherche à comprendre le moindre détail, j’aime le travail bien fait, je ne laisse rien passer.